Bien au delà du terrain, le huitième de finale entre le PSG et Dortmund s’est aussi joué avant, pendant et après sur les réseaux sociaux par CM interposés. Stratégie digitale, maladresse ou traits d’humour ? Retour sur cet affrontement 2.0

Le chambrage a toujours fait partie du foot, à quelque niveau que ce soit. Le monde professionnel n’y fait pas exception et au soir du 18 février et la victoire 2-1 des Allemands, le CM du Borussia célèbre la victoire avec un « Et voilà » sobre quoique légèrement présomptueux comme si la double confrontation était déjà gagnée. 

Paris a donc une double revanche à prendre : celle du terrain et aussi celle, moins sportive mais tout aussi symbolique, de s’être fait troller sur Twitter par son homologue Allemand (qui ne fait ceci étant que son travail). Sitôt la victoire du PSG acquise hier soir, le CM du club francilien s’empresse de Retweeter l’affront Allemand en y portant l’estocade d’un « Merveilleux » dans la langue de Goethe. 

La boucle est bouclée : pas sûr. Puisque dès le coup de sifflet final, les Parisiens, Kylian Mbappe en tête (bien remis de son angine express puisqu’il gambade torse nu dans tout le 16e arrondissement) se réunissent sur le terrain pour troller à leur tour Haaland en reprenant sa célébration du match aller. Difficile pourtant de voir chez le prodige Norvégien de la provocation puisque c’est sa manière de célébrer les but, PSG ou pas. 

Provocation ? Peut-être. Manque d’humilité ? Sans doute. Mais blessure d’orgeuil certaine puisque Presnel Kimpembe déclare en zone mixte dès la fin du match que ce post sur Twitter et les différents messages sur Instagram ont remonté à bloc les parisiens et que cela leur a donné la rage de vaincre pour cette rencontre. 

Tentative de justification ou réelle sincérité ? Si la seconde option est la bonne, les réseaux sociaux ont de beaux jours devant eux. 

mattis dolor eget consectetur id, Aliquam pulvinar venenatis, ut leo. risus.